Mardi 1er mars, les classes de 1° STMG2 et 4 sont allées à l’Institut Lumière à Lyon, dans le cadre du projet « Du polar à la barre » - projet Eureka financé par la région Rhône-Alpes. Avec leurs enseignantes de français, éco-droit et documentaliste, les élèves ont pu participer aux 7° rencontres « Droit, Justice et Cinéma » : c’est le film « Garde à vue » de Claude Miller qui a été projeté : il date de 1981, avec Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider et Guy Marchand, et a reçu plusieurs prix.
La projection a été présentée et commentée par des étudiants en droit de l’image qui ont répondu aux questions des classes.
C’est un film à huis-clos qui montre la confrontation entre un notaire accusé du meurtre de deux fillettes et deux inspecteurs de police, avec deux méthodes différentes. C’est un film très noir et oppressant (c’est la nuit du Réveillon et il pleut tout le temps) qui montre la pression et la tension entre le présumé coupable et les forces de l’ordre, jusqu’à son aveu. Toutes les preuves se retournent contre lui, y compris sa femme qui cherche à le faire accuser jusqu’au dénouement final, très inattendu !
« Ce film nous a paru un peu long car il se passe presque tout le temps au sein d’un bureau du commissariat, et qu’il représente aussi une autre époque et d’autres manières de faire ». « La pellicule et l’image du film ont aussi bien vieilli ». Mais c’est aussi un film « déroutant et plein de surprise » qui aborde les thèmes de la peine de mort, des aveux et de la culpabilité : « dès qu’on entre dans un commissariat, nul n’est en sécurité », dit d’ailleurs le notaire. « Les dialogues de Michel Audiard sont parfois très drôles ». Cette sortie, en attendant le festival « Quais du polar », permet de faire le lien entre l’étude du genre policier en français et les cours de droit, et de découvrir un univers qui ne nous est pas vraiment familier !


La classe de 1° STMG2

Blandine CEREIJO

sortie-1stmg-institut-lumiere