Opera_2017 - 1.jpg

LYCEENS A L’OPERA 2017 : EN GUISE DE PROLOGUE

Dans le cadre du dispositif « Lycéens à l’Opéra » proposé par la Région, les élèves de la classe de 1° ES3, encadrés par Mmes Gemin, Cereijo et Filippi ont pu découvrir un univers a priori éloigné de leurs cultures lycéennes.
Le travail mené en classe ainsi que l’intervention de M. Bruin, professeur de chant lyrique au Conservatoire Hector Berlioz ont permis de démystifier un peu leur représentations de l’opéra, et de se familiariser avec l’œuvre qu’ils doivent aller voir à Saint-Etienne : Les Contes d’Hoffmann, de Jacques Offenbach.
Le concert pédagogique proposé par les élèves de M. Bruin avant les vacances les a plongés directement dans l’univers du chant lyrique, la découverte des différents types de voix et le travail des chanteurs.  La prestation de la « soprano coloratur » dans l’air des « Oiseaux dans la charmille » les a fortement marqués. Merci au Conservatoire, enseignant et élèves pour leur disponibilité et leur accueil ! Pour terminer, avant les vacances, les élèves se sont prêtés avec enthousiasme à un exercice de mise en scène au CCC, ce qui a donné lieu à des interprétations inventives et variées de l’acte d’Antonia. 
Dans le cadre du dispositif « Lycéens à l’Opéra » proposé par la Région, les élèves de la classe de 1° ES3, encadrés par Mmes Gemin, Cereijo et Filippi ont pu découvrir un univers a priori éloigné de leurs cultures lycéennes.
Le travail mené en classe ainsi que l’intervention de M. Bruin, professeur de chant lyrique au Conservatoire Hector Berlioz ont permis de démystifier un peu leur représentations de l’opéra, et de se familiariser avec l’œuvre qu’ils doivent aller voir à Saint-Etienne : Les Contes d’Hoffmann, de Jacques Offenbach.
Le concert pédagogique proposé par les élèves de M. Bruin avant les vacances les a plongés directement dans l’univers du chant lyrique, la découverte des différents types de voix et le travail des chanteurs. 
La prestation de la « soprano coloratur » dans l’air des « Oiseaux dans la charmille » les a fortement marqués. Merci au Conservatoire, enseignant et élèves pour leur disponibilité et leur accueil !
Pour terminer, avant les vacances, les élèves se sont prêtés avec enthousiasme à un exercice de mise en scène au CCC, ce qui a donné lieu à des interprétations inventives et variées de l’acte d’Antonia.

New-York_Affiche-1.jpg

Exposition virtuelle sur New York au CDI !

Nous vous invitons à venir au CDI du 25 janvier au 12 février découvrir notre exposition sur la représentation de la ville de New York dans la peinture et la photographie.

Pour que vous découvriez « The Big Apple » autrement, nous avons choisi des œuvres inattendues !

Pour que vous puissiez mieux les apprécier, nous avons enregistré des audioguides virtuels dans la langue de Shakespeare.

Pour vous informer, certains d'entre nous ont conçu les affiches de communication affichées dans le lycée.

Comment nous écouter ? Pas besoin d’un mp3, juste d'un smartphone ! Il vous suffit ensuite de scanner les QR Code sur les panneaux d’affichage.

But what is a QR Code ?!

Pour vous guider, nous avons mis à votre disposition au CDI un dépliant explicatif !

Encouragez-nous et venez admirer cette exposition évolutive qui vous permettra de découvrir New York sous un nouveau jour! 


Les élèves de 2de 6 et 2de 8 (accompagnés par Mmes Bourrat et Bruneau)

New-York Affiche-1
New-York Affiche-2
New-York Affiche-3

Lire la suite

sortie-1stmg-institut-lumiere.jpg

« Du polar à la barre »… et du droit au cinéma !!

 

Mardi 1er mars, les classes de 1° STMG2 et 4 sont allées à l’Institut Lumière à Lyon, dans le cadre du projet « Du polar à la barre » - projet Eureka financé par la région Rhône-Alpes. Avec leurs enseignantes de français, éco-droit et documentaliste, les élèves ont pu participer aux 7° rencontres « Droit, Justice et Cinéma » : c’est le film « Garde à vue » de Claude Miller qui a été projeté : il date de 1981, avec Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider et Guy Marchand, et a reçu plusieurs prix.
La projection a été présentée et commentée par des étudiants en droit de l’image qui ont répondu aux questions des classes.
C’est un film à huis-clos qui montre la confrontation entre un notaire accusé du meurtre de deux fillettes et deux inspecteurs de police, avec deux méthodes différentes. C’est un film très noir et oppressant (c’est la nuit du Réveillon et il pleut tout le temps) qui montre la pression et la tension entre le présumé coupable et les forces de l’ordre, jusqu’à son aveu. Toutes les preuves se retournent contre lui, y compris sa femme qui cherche à le faire accuser jusqu’au dénouement final, très inattendu !
« Ce film nous a paru un peu long car il se passe presque tout le temps au sein d’un bureau du commissariat, et qu’il représente aussi une autre époque et d’autres manières de faire ». « La pellicule et l’image du film ont aussi bien vieilli ». Mais c’est aussi un film « déroutant et plein de surprise » qui aborde les thèmes de la peine de mort, des aveux et de la culpabilité : « dès qu’on entre dans un commissariat, nul n’est en sécurité », dit d’ailleurs le notaire. « Les dialogues de Michel Audiard sont parfois très drôles ». Cette sortie, en attendant le festival « Quais du polar », permet de faire le lien entre l’étude du genre policier en français et les cours de droit, et de découvrir un univers qui ne nous est pas vraiment familier !


La classe de 1° STMG2

Blandine CEREIJO

sortie-1stmg-institut-lumiere

Lire la suite

Connexion

Recherche