Du lycée au théâtre : des lycéennes devenues comédiennes .

Une expérience inoubliable !



    Dans le cadre d’un partenariat avec le théâtre Jean Vilar de Bourgoin Jallieu, deux comédiens de la compagnie Ariadne dirigée par Anne Courel et Caroline Levecque, médiatrice culturelle de la ville de Bourgoin sont venus présenter la pièce "Ces filles-là " et le stage de théâtre proposé par Anne Courel à quelques classes du lycée. En effet, cette metteuse en scène a l’habitude de recruter des adolescent(e) s pour les faire jouer dans ses pièces au côté des professionnels.?
 Huit  élèves  ont participé à la journée de sélection et quatre élève du lycée ont eu la chance de monter sur scène et de jouer le rôle d’une élève de l’école Sainte Hélène .


Une représentation très appréciée :


    Les élèves de 2de5 , de 2de14 et du club théâtre  ont eu la chance d’assister à la représentation de la pièce contemporaine "Ces filles-là " , écrite par un auteur anglais Evan Placey. Ce texte théâtral a reçu le  prix des lycéens pour les nouvelles écritures de théâtre 2015 .La mise en scène a été réalisée par  Anne Courel qui dirige la Compagnie Ariadne  .Cette compagnie  aime partir à la rencontre des  adolescents et  est soucieuse de jouer des pièces qui interpellent les jeunes, les intéressent et leur donnent la possibilité de s’exprimer.
Le sujet traité dans la pièce Ces filles-là  est celui du harcèlement via les réseaux sociaux et s’inspire d’un fait divers réel et tragique.


Qui sont ces filles- là ?


  Ce sont 20 filles de  l’école privée Sainte-Hélène qui vont grandir ensemble. Elles se disent amies pour la vie.... Scarlett, depuis le début, est différente. Une photo d'elle nue circule dans l’établissement et très vite, elle est jugée, insultée, condamnée. Scarlett  devient le bouc émissaire et doit quitter l’école, mais la photo refait surface sur les réseaux sociaux et les écrans de téléphone....Comment se sortira-t-elle de cette situation infernale et destructrice ?



Paroles d’élèves :


Du côté des actrices en herbe :  l’ expérience avec Anne Courel :


 Expérience très enrichissante qui m’a permis de découvrir le monde du théâtre avec le travail des comédiennes et tous les détails d’une scène qui peuvent tout changer. C’est une expérience que je n’oublierai jamais et je pense qu’elle m’a fait grandir .J’ai aimé retrouver  dans la pièce des situations de la vie courante. 

Romane



J'ai eu la chance de participer au spectacle de théâtre « Ces filles-là » d'Anne Courel de la compagnie Ariadne. Sept  filles et moi avons rejoint la troupe pour la réécriture de la pièce.
Nous avons passé une semaine avec des comédiennes professionnelles et nous avons dû apprendre les scènes, quelques morceaux de textes et les chorégraphies. Nous avons dû être attentives et compréhensives,  certaines consignes changeaient parfois beaucoup.
Nous avons vu l'envers du décor et nous avons été entourées de professionnels bienveillants et attentifs à nos idées ou remarques. Nous avons créé un lien fort, une complicité entre nous et avec les comédiennes, pendant quelques jours, nous étions des passionnées voulant dénoncer le harcèlement et l'inégalité des genres. Nous avons toutes poussé le même cri contre les injustices de la vie et contre notre vie personnelle passée.
Pour ma part, ce fut une très belle aventure que j'aimerais renouveler. Tout d'abord, travailler avec des professionnels m'a aidé à améliorer mon jeu, même si nous ne faisions que figurer, nous étions importantes, chaque détail compte ! J'ai trouvé que d'intégrer des jeunes filles dans ce spectacle qui dénonce ce que nous avons pu vivre était une bonne idée. Nous avons incarné un rôle qui ne nous correspond pas et que nous détestons, mais nous avons adoré le jouer !
Puis les adieux furent difficiles pour nous toutes car en quelques jours nous avons tissé un lien fort avec la troupe. Je garderai toujours un souvenir mémorable des conseils que nous avons pu recevoir ou de l'ambiance merveilleuse du groupe.
Si cela était à refaire, je n'hésiterais pas !

Emilie


C’est une expérience inoubliable que je recommande à tout le monde ! J’ai eu la chance de participer à un stage de 7 jours auprès de 4 comédiennes professionnelles et de 8 novices comme moi. Il m’a permis de découvrir  un métier formidable et de créer des liens uniques avec les comédiennes.

Julie


Du côté des spectateurs et spectatrices :


C’est  bien de se retrouver spectateur d’une scène de harcèlement  pour se rendre compte de l’ampleur  que les choses peuvent prendre. Jeanne
Pièce vraiment intéressante avec des actrices qui jouaient bien !Sofia
J’ai bien aimé le parallèle avec les droits des femmes.

Fanny


Un bon moyen pour prendre conscience  de ce problème qui touche beaucoup de filles et qui malheureusement parfois se finit mal.
J’ai adoré la pièce avec ses moments drôles et ses moments tristes !

Alicia


Le sujet traité est d’actualité, c’est important d’en parler, de le partager. La pièce est émouvante si on se met à la place de Scarlett et cela permet de réfléchir à notre propre comportement, sur ce qu’on peut dire parfois sans réfléchir mais qui peut avoir des conséquences graves  pour la personne de laquelle on parle.

Elysa


Pièce bien réalisée, dynamique, vivante. De belles valeurs sont défendues par les actrices dévouées et passionnées.

 

Lola


Pièce déstabilisante car elle se rapproche trop de la réalité. En regardant la pièce, j’éprouvais énormément de haine vis-à-vis des filles de Saint Hélène  mais plus , la pièce avançait, plus je me demandais si je n’aurais pas réagi de la même  manière dans ce genre de situation. De ce fait, je me sentais  mal à la fin de la pièce.

Mélodie


Cette pièce m’a ouvert les yeux sur des situations qui ne m’ont jamais frappée auparavant.

Mahé


J’ai été mal à l’aise pendant certaines scènes  très (trop ? ) réalistes mais les moments drôles ont réussi à  détendre l’atmosphère si l’on peut dire....

Pamela


Tristesse et compassion pour Scarlett, l’héroïne de la pièce....

Juliette


Intéressant pour réfléchir où commence le harcèlement.

Maël


On se rend bien compte des souffrances de la victime.

Répétition avec Anne Courel

 

Johana

 

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Ces filles la  -

Ces filles la -

Connexion

Recherche